Ebola business: Kinshasa promet d’agir contre les détournements

Le ministre congolais de la Santé a promis lundi de lutter contre « l’Ebola business », une forme de corruption dénoncée par les ambassadeurs de trois pays qui versent des centaines de millions de dollars d’aide publique à la République démocratique du Congo.

Sept agents de santé ont ainsi été présentés à la justice pour malversation présumée, a déclaré le ministre, Eteni Longondo, dans un communiqué sur la nouvelle épidémie d’Ebola à Mbandaka dans la province de l’Equateur (nord-ouest).

Le communiqué assure que « la gestion de ces fonds se fera en toute transparence » lors de cette épidémie.

« Le peuple congolais en a assez des pratiques de corruption », ont écrit dans un communiqué les ambassadeurs des États-Unis, du Canada et du Royaume-Uni le 15 septembre, de retour d’une mission conjointe sur les lieux de la nouvelle épidémie (50 morts, 124 cas).

« A Mbandaka, il y avait plus de 4.000 membres du personnel qui étaient affectés à la réponse contre Ebola alors qu’on était à 120 cas seulement. Pourquoi 4.000 personnes ? », s’est interrogé l’ambassadeur du Canada, Nicolas Simard, vendredi sur la radio Top Congo.

Sans citer les trois ambassadeurs, le communiqué du ministère congolais de la Santé explique: « Aussitôt informée de l’existence des listes de paie gonflée », le ministre de la Santé a ouvert une enquête qui a conduit à la suspension des sept agents de santé.

Accusés « de la manipulation des listes », ils ont été « déférés devant les instances judiciaires pour répondre de leurs actes ».

Le terme « Ebola business » a été utilisé lors de la précédente grande épidémie d’Ebola dans l’Est (plus de 2.200 morts entre août 2018 et juin 2020) pour désigner des détournements de fonds alloués à la réponse sanitaire.

Les États-Unis ont affirmé avoir investi près de 600 millions de dollars pour lutter contre cette épidémie d’Ebola dans l’Est, la deuxième la plus grave de l’histoire.

Le Royaume-Uni assure verser 250 millions de dollars par an pour soutenir le secteur congolais de la santé.

« Le total de l’aide au développement du Canada tourne autour de 135 millions de dollars canadiens (102 millions de dollars américains) », a avancé l’émissaire d’Ottawa.

Source VOA

Post Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 − 2 =