Martin Fayulu appelle la population à s’opposer à l’instauration de Minimbwe en commune rurale

Les réactions se multiplient au sujet de l’instauration de Minembwe ( Sud-Kivu) en commune rurale. Dans un message publié sur son compte Twitter ce samedi 03 octobre, Martin Fayulu, a invité la population à s’opposer à cette initiative. L’ancien candidat malheureux à la présidentielle voit dans cette initiative un projet de balkanisation.

« Je demande aux Congolais de s’opposer à l’instauration de Minembwe en commune rurale. « Cette initiative téméraire est une sérieuse menace à l’intégrité territoriale de la RDC.

J’invite le peuple congolais à la vigilance, de manière à faire échec à ce plan de balkanisation du pays », a indiqué Martin Fayulu sur son compte Twitter.

La veille, sur les ondes d’une radio émettant à Kinshasa, le député national élu de la ville de Goma,Mohindo Nzangi, a également exprimé son inquiètude sur cette affaire.

Afin de permettre à la représentation nationale de bien comprendre la question, il a annoncé l’interpellation du  ministre d’État en charge de la décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa.

Mohindo Nzangi dit ne pas comprendre que sur plus de 270 communes qui doivent être installées dans tout le pays, le ministre d’État en charge de la décentralisation et réformes institutionnelles  » ne s’intéresse qu’à installer la commune rurale de Minembwe ».

« La démarche du ministre Azarias Ruberwa est une intervention particulière qui menace, à notre avis, l’unité et l’intégrité du pays », a déclaré l’élu.

Et de rappeler  :  » Nous savons que (Azarias Ruberwa) a été président du RCD (Rassemblement des Congolais pour la démocratie, mouvement rebelle pro-Rwandais né en 1998,avant de se muer plus tard en parti politique, grâce à l’accord global et inclusif de 2003) et en tant que tel, il avait créé le territoire de Minembwe, contesté (à l’époque) par la population locale (puis) supprimé ».

Pour rappel, le bourgmestre de la commune rurale de Minembwe, Gaz Mukiza et son adjoint ont été installés officiellement le 28 septembre par le ministre provincial de l’intérieur du Sud-Kivu,en présence du ministre de la défense et des anciens combattants, Aimé Ngoy Mukena, son collègue de la décentralisation, Azarias Ruberwa, du chef d’État-major général de l’armée, le général Célestin Mbala, du gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, ainsi que des députés nationaux délégués de la commission défense de l’Assemblée nationale

Post Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 14 =